La situation du secteur de la logistique et du transport

Je publie, ci-dessous, la question écrite que j’adresse au secrétaire d’État aux transports après l’annonce de la cession de Norbert Dentressangle à un groupe américain.

La société française compte 800 emplois en Picardie.

Cette information fait suite à d’autres sinistres dans le secteur de la logistique et des transports (Mory Global, Gefco).

Question écrite

Patrice Carvalho attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche sur la situation dans le secteur de la logistique et du transport.

Le mois d’avril s’achève avec la liquidation de l’entreprise Mory Global et le licenciement de ses 2150 salariés, au terme d’un feuilleton à rebondissements, qui s’était déjà soldé, en 2014, par la suppression de 2800 emplois et demeure marquée par la gestion douteuse du repreneur Arcole Industries censé redresser l’activité avec l’aide de fonds publics mais qui n’en a rien fait.

Par ailleurs, le groupe Gefco, ancienne filiale de PSA Peugeot Citroën, passé en 2012 sous le pavillon des chemins de fer russes (RZD) et qui emploie 4000 salariés, annonce la suppression de 500 postes.

Nous apprenons, à présent, que Norbert Dentressangle, le numéro deux national du transport, est cédé à la société américaine XPO Logistics.

Le groupe français compte 42 350 salariés dans une vingtaine de pays et a réalisé un chiffre d’affaires de 4,7 milliards € en 2014.

Le transporteur américain (10 000 salariés et 2,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires) réalise une juteuse opération en prenant le contrôle du géant français, bien plus important que lui, et s’ouvre ainsi les portes du marché européen, dont il était totalement absent.

Il certifie qu’il ne procédera à aucun licenciement au cours des dix-huit prochains mois, ce qui laisse à penser qu’à l’issue de ce laps de temps, un plan social interviendra.

La disparition de ces entreprises françaises et l’hécatombe sociale qui l’accompagne nous interpellent.

Ce secteur d’activité est sans doute l’un de ceux qui est le plus exposé à la concurrence et au dumping social, comme en a d’ailleurs témoigné la mobilisation massive des salariés du transport routier, en début d’année, soumis à de bas salaires et qui se sont heurtés au refus catégorique du patronat de la branche de les revaloriser.

Le député souhaite savoir quelles initiatives compte prendre M. le secrétaire d’Etat afin de préserver ce secteur et ses emplois, ce qui suppose des dispositions relatives aux conditions d’accès des transporteurs étrangers à notre réseau routier et des mesures de lutte, à l’échelle européenne, contre le dumping social.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s