FN : voix de barrage

Le Front national n’est pas parvenu à l’emporter dans les régions qu’il convoitait et notamment dans le Nord-Pas-de-Calais – Picardie.

La mobilisation des abstentionnistes du 1er tour (environ +10% de votants) et le report des voix sont parvenus à endiguer la vague.

Ainsi la droite gagne 7 régions, dont deux d’entre elles grâce à l’apport des voix de gauche (Paca et Nord-Pas-de-Calais – Picardie). Nous sommes donc loin de la déferlante bleue rêvée par les Républicains et son président, Nicolas Sarkozy.

Il devrait d’ailleurs y avoir de vifs échanges au sein de cette formation sur la ligne politique à adopter. Celle qui consiste, en effet, à courir après le FN en épousant ses thèses ne paie guère et produit même le contraire de ce qui est attendu, en renforçant l’extrême droite.

Du coup et du côté du PS, la débâcle a été évitée avec le gain de 5 régions. L’effet repoussoir du FN, qui demeure vif dans l’électorat de gauche et qui a conduit ce dernier à se rendre aux urnes, ne s’apparente pas pour autant à un quitus au gouvernement Valls.

Le mécontentement est profond dans cet électorat devant les promesses trahies.

Il y a pour toute la classe politique républicaine un vrai sujet de réflexion : l’endiguement de la marée FN suffit-il à assurer l’avenir de la France ? Evidemment non.

A gauche, il existe une urgence absolue : la définition d’un projet de transformation sociale, qui comblerait le vide politique que le FN occupe désormais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s