Solidarité, mais pas seulement…

Après Paris, Tunis, Beyrouth et Bamako, c’est au tour de Bruxelles d’être frappée par la folie meurtrière de l’Etat islamique, quelques jours après l’arrestation de Salah Abdeslam dans un quartier de la capitale belge.

Comment stopper ce carnage ?

Le premier acte s’appelle « solidarité ».

Solidarité avec nos voisins et amis belges dans le deuil.

Solidarité dans la lutte commune contre le terrorisme de Daech et il existe bien des failles à combler en ce domaine.

Et puis il y a les questions qui fâchent :

– celle des interventions militaires occidentales en Irak, en Syrie, en Libye, qui ont débouché sur le chaos faute de solutions politiques et diplomatiques. C’est ainsi que l’Etat islamique a pu prospérer.

– celle de nos relations avec des pays, qui jouent double jeu, telles la Turquie et l’Arabie Saoudite, les pratiques de ce dernier sur son sol n’ayant que peu à envier à la barbarie de l’islamisme radicalisé.

– celle du vivier djihadiste que constitue un certain nombre de nos quartiers ghettos où les recruteurs enrôlent des jeunes en quête de sens, sans ignorer que sont aujourd’hui embrigadés aussi des jeunes issus de milieux parfaitement intégrés.

C’est ainsi que nous pouvons mesurer l’ampleur du fléau : la radicalisation apparait comme l’indice de l’état d’espérance de populations qui se cherchent un avenir.

C’est en posant ces questions, en manifestant la volonté d’y répondre, en recréant de l’espoir dans des projets de transformation sociale, que « nous ne livrerons pas le monde aux assassins d’aube », comme l’écrivait Aimé Césaire.

tour-eiffel-810x539

Twitter Anne Hidalgo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s