Berlin : unis et solidaires contre la barbarie

Après Nice, cet été, Berlin vient d’être frappé par la barbarie selon le même mode opératoire utilisé sur la promenade des anglais : un camion lancé dans la foule.

La cible n’était pas choisie au hasard : un marché de Noël, un lieu très fréquenté par les allemands, pour qui ces marchés sont une tradition, en plein centre de la capitale. Le bilan est lourd : 12 morts et 48 blessés.

Nous ne savons pas, à l’heure où j’écris ces lignes, qui est l’auteur de ce carnage puisqu’il court toujours. L’Etat islamique n’en a pas moins revendiqué la paternité.

Quelques voix ne reculant devant aucune indécence se sont immédiatement élevées, de la droite à l’extrême droite, en France et en Allemagne, pour établir un parallèle entre cet attentat, le terroriste, dont nous ignorons encore l’identité, et l’accueil par l’Allemagne de réfugiés fuyant eux-mêmes la barbarie et la guerre.

Certains ne reculent donc devant rien pour nourrir la haine, cultiver des divisions, entretenir ce terreau sur lequel poussent tous les extrémismes, qui nous conduisent au chaos.

Le moment est au recueillement, à la compassion, à la solidarité et à la coopération afin de lutter contre la barbarie, de l’éradiquer, de promouvoir le vivre ensemble, ce qui ne peut nous exonérer de cerner les causes profondes du mal qui traverse nos sociétés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s